Ardoise-Ferme-Obrecht



Le Nashi

Le Nashi fait partie de la famille des Rosacées.

Originaire des pays asiatiques,on le trouve dans des régions tempérées de la Chine, du Japon. Il fut aussi introduit dans les pays d'Amerique du Nord. Ce n'est que dans les années 80 qu'il fut introduit en France. Il est aussi appelé Pomme - Poire ou Poire Japonaise.

Les fleurs de couleur blanches ressemblent à celles des poiriers et ce sont souvent des poiriers qui sont utilisés pour polliniser les fleurs de Nashis en les plantant à proximité. Les fruits ont l'aspect d'une pomme.

Mais la peau peut être jaune lisse ou brune rugueuse, ponctuée de lenticelles pour certaines variétés . La chair blanche est très juteuse, un peu sucrée et peu aromatique. On peu qualifié ce fruit de rafraichissant. Les fruits importés, que l'on trouve dans le commerce n'ont souvent aucun goût. Mais ceux cultivés sur place développent un arôme plus marqué et sucré. Une fois très murs, leur goût devient « vineux ».

Les guêpes apprécient aussi beaucoup ces fruits dont ils creusent la chair pour récupérer eau et sucre.

Il existe de nombreuses variétés.

Les plus connus chez nous sont HoshuiI, à peau brune avec lenticelles et chair sucrée, juteuse, mur en septembre. Shinseiki est plus précoce, en août avec ses fruits jaunes,et sa chair fondante. Koshui est une autre variété mure en août, la plus répandue au Japon.

Les arbres s'achètent en automne, hiver sous forme de scion. On les plante comme les autres fruitiers avec un tuteur. La mise a fruit est rapide en deux trois ans. Il faut tailler les vieilles branches pour favoriser les nouvelles tiges qui porteront plus de fruits.

Il est peu sensible aux maladies et seulement le redouté feu bactérien atteinds certaines variétés ainsi que le carpocapse (fruits vereux).On peut le cultiver facilement sans traitements.

Les fruits, murs en août septembre se consomment crus.

Ils sont très rafraichissants, comme une pastèque. On peut également les éplucher, les évider et les pocher dans un sirop de sucre avec de la verveine et du gingembre. Il peut alors accompagner d'un riz au lait.
Une autre recette serait de le cuire dans du vin rouge avec de la cannelle et de la badiane et un peu de sucre, puis de servir chaud ou tiède avec une boule de glace vanille.